Voici le Pacte Alafia

Un quart de siècle après avoir vaincu la fatalité à la Conférence Nationale des Forces Vives, le Bénin est à nouveau à la croisée des chemins comme hésitant entre deux destinations : Wahala ou Alafia. Notre pays fait face à ‘’l’urgence et à l’extrême nécessité d’une profonde transformation’’ (pour paraphraser la lettre épiscopale …) de sa gouvernance publique. Toute transformation collective exige un leadership exemplaire capable d’incarner cette transformation, de peser par la force du bien. « Nous avons besoin d’un pacte citoyen pour publiquement engager tous ceux qui aspirent à nous gouverner. Les prochaines élections présidentielles sont l’occasion à saisir pour travailler ensemble à construire le plus petit dénominateur commun nécessaire pour catalyser cette dynamique de transformation vers une gouvernance publique capable d’accélérer notre marche » vers la destination Alafia avais-je écrit en lançant un appel à une initiative citoyenne dans une tribune intitulée « Gouvernance publique et lutte contre la corruption au Bénin : les vrais chemins de l’espérance » et publiée le 6 janvier dernier. Sept OSC crédibles dévoués et engagés ont répondu à mon appel et je voudrais ici leur dire toute ma reconnaissance.

  • Association Béninoise de Droit constitutionnel (ABDC) ;
  • Women In Law and Development in Africa (WILDAF Bénin) ;
  • Social Watch Bénin ;
  • West Africa Network for Peace Building (WANEP Bénin) ;
  • Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique (ARGA Bénin) ;
  • Coalition Nationale pour la Paix (CNP Bénin) ;
  • Association de Lutte Contre le Racisme l’Ethnocentrisme et le Régionalisme (ALCRER)

En cette période électorale et à la veille de la campagne pour l’élection présidentielle, où bruissent les chocs des ambitions présidentielles, où beaucoup d’officines s’activent et s’entendent aussi pour orchestrer la corruption électorale qui en démocratie est la mère de toutes les corruptions, ensemble avec le groupe de réflexion GPS-Dev Benin que j’anime, nous avons entrepris d’écouter avec attention les préoccupations exprimées avec insistance par la majorité de la population béninoise. Nous les avons recoupées avec les réformes et initiatives qui se dégagent des diagnostics posés et des projets de société proposés par les candidats.

Nos analyses ont inspiré l’élaboration du pacte que nous avons dénommé « Pacte Alafia pour la transformation de notre gouvernance publique », par lequel nous souhaitons interpeler toutes les chapelles politiques en général et tout particulièrement inviter tous les candidats à l’élection présidentielle de 2016 à s’engager et à signer ce pacte comme preuve de leur adhésion indéfectible à son contenu et à être exemplaire pour conduire ou contribuer aux réformes qu’il stipule.

Le pacte Alafia propose 7 engagements mesurables et possibles à évaluer pour la transformation de notre gouvernance publique. Ils deviendront les indicateurs du baromètre du tableau de bord pour le suivi et l’évaluation du nouvel exécutif et de son chef.

Le pacte offre aussi l’occasion aux citoyens de peser par la force du bien à travers leur engagement motivé dans le contrôle effectif de l’action publique. « Ne donnons pas un blanc seing au prochain président de la république et à la coalition qui va le porter au pouvoir. Pour vaincre l’obscurité, "on peut répandre la lumière de deux façons : être la bougie, ou le miroir qui la reflète » (Edith Warton). Et, parce que l'inquiétude peut aussi être le moteur de l'espérance, chacun peut donc trouver une partition à sa pointure. Que tous ceux qui sont indignés par la situation de grave crise éthique et morale, politique et institutionnelle qui secoue notre pays se donnent donc la main et s’engagent pour faire vivre le Pacte Alafia pour la transformation de notre gouvernance publique. L’inaction serait complice, le silence coupable car "quand le vieux tarde à mourir et le neuf tarde à naître ... surgissent les phénomènes morbides les plus variés" (A. Gramsci) » .

Voici le Pacte ALAFIA, une alliance citoyenne pour la transformation de notre gouvernance publique

Luc GNACADJA

GPS-Dev Bénin

Ancien Sous-Secrétaire Général des Nations Unies (2007-2013)

Ancien Ministre de l’Environnement de l’Habitat et de l’Urbanisme (1999-2005)

 

 

download pacte

Engageons-nous !

LOGS JME 01

 

Search